TMG

Thesaurus Musicarum Germanicarum

Le projet Thesaurus Musicarum Germanicarum étudie la théorie musicale allemande d'Adam de Fulda (1490) à Athanasius Kircher (1650) du point de vue de l'histoire, de l'évolution et de la théorisation du langage musical. Ces sources constituent une clef essentielle à la compréhension de la musique occidentale. Elles livrent un accès privilégié aux savoirs musicaux et reflètent, à travers ces connaissances, l'imprégnation croissante de la pensée humaniste qui entraîne au 17e siècle un bouleversement de premier ordre dans la musique occidentale.
L’édition électronique d’écrits sur la musique a débuté dès les années 1990 à travers des projets portant sur les sources latines, italiennes, anglaises, françaises et espagnoles. En raison de leur complexité théorique, linguistique, mais aussi typographique, les écrits de la sphère germanique se situent cependant en marge de ce processus et n’ont fait l'objet d'aucune exploitation musicologique systématique par les moyens dont nous disposons à l’âge du numérique.
TMG comble cette lacune à travers une collaboration internationale et pluridisciplinaire, rassemblant spécialistes du livre, chercheurs en humanités numériques, philologues, historiens (des sociétés, de la philosophie et des sciences) et musicologues, dans le but d’atteindre trois objectifs : 1. fournir un accès intégral aux sources concernées, 2. mettre à disposition les outils informatiques nécessaires a? l'étude de la circulation du savoir et 3. contribuer à l’étude systématique des contenus à travers un thesaurus (voir l’édition pilote Praetorius, Syntagma Musicum, vol. III (1619)). Lire plus...

Projet soutenu dans le cadre du programme PER-SU de Sorbonne Universités.

© Par courtoisie de Christophe Guillotel-Nothmann

  

  • Équipe de recherche : UMR 8223, IReMus (Institut de Recherche en Musicologie)
  • Établissements partenaires : Université Paris-Sorbonne ; CNRS ; BnF