Appels à projet Sorbonne Universités Émergence

Trois appels à projet Émergence autour de la musique et du son ont été retenus par Sorbonne Universités. Ils s’inscrivent directement dans la stratégie de développement et dans la dynamique pluridisciplinaire du Collegium Musicæ.

KUNDI

Le projet kundi propose d’étudier les processus évolutifs des instruments de musique de populations de tradition orale en se basant sur une démarche interdisciplinaire associant des méthodes des sciences humaines et des sciences de la vie. Il s’agit ici de comprendre lesmécanismes spécifiques d’évolution des instruments, mais aussi l’impact des contextes socio-culturels sur ces mécanismes.

Cette étude, qui se veut exploratoire, concerne plus particulièrement les harpes d’Afriquecentrale. Les harpes d’Afrique centrale que l’on rencontre de nos jours, témoignent de la grande diversité de leurs caractéristiques morphologiques et acoustiques, de leurs répertoires et de leurs appellations. Il est cependant possible de reconnaître certaines ressemblances fondées par exemple sur la forme de la caisse de résonance, la représentation symbolique de l’instrument, les appellations ou la thématique des chants associés.

A partir des outils de l’ethnomusicologie, de la linguistique, de l’acoustique, de la documentation visuelle et des sciences de l'évolution, la description la plus fine possible des instruments de musique sera effectuée afin de traiter de la variabilité et de la stabilité de chacun des paramètres. Inscrit dans la continuité de la chaire GeAcMus, ce programme associe des équipes du MNHN, de l’Université Paris-Sorbonne, de l’Université Sorbonne Nouvelle et de l'UPMC.

 

 

 

Porteuse du projet : Sylvie Le Bomin

PolyMIR

PolyMIR (Polyphonic Music Information Retrieval) a pour objectif de faire émerger les savoirs et outils nécessaires à l’exploration numérique des partitions polyphoniques. Il s’agit d’appréhender dans une approche globalisante un panel de répertoires allant de la prétonalité du 16e siècle jusqu’à nos jours afin d’en faire ressortir les structures sous-jacentes et de les modéliser.

 

 

 

 

Mettant en synergie l’IReMus, le CNAM et STMS-IRCAM, le projet contribue à l’établissement de standards d’encodage, il fournit un outil d’analyse harmonique informatisé et des modules de représentation visuelle, enfin, il produit des études pilotes sur la base des technologies créées.

 


Porteuse du projet : Cécile Davy-Rigaux

Projet ALCOLL

Le projet « Analyser le collectif dans les processus de création musicale » [ALCOLL] vise à rendre compte de processus créateurs en musique par-delà l’opposition supposée entre individuel et collectif (et, par là-même, entre musicologie et sciences humaines et sociales). Qu’est-ce qui, dans un travail musical donné, tient du particulier et qu’est-ce qui tient du général ? Qu’est-ce qui relève en propre de la participation de tel ou telle à l’action créative ? C’est ce dont le projet ALCOLL se propose de prendre la mesure à travers une relecture de données issues d’observations de situations de création musicale (composition, improvisation, interprétation), l'organisation de séminaires, ainsi que la réalisation d'une enquête ethnographique.

 

 

Porteurs du projet : Hyacinthe Ravet et Nicolas Donin