"La forme, la pulsation, et le rythme dans la musique populaire enregistrée"

Samedi 16 avril 2016 de 14h à 17h
Université Paris-Sorbonne (salle J 326)
Entrée par le 14, rue Cujas - 75005 Paris 

Conférence de Nicole Biamonte, professeure agrégée de théorie musicale à l’université McGill à Montréal

Résumé 
Nicole Biamonte présentera une conférence en deux parties : la première portera sur les structures et fonctions formelles dans la musique populaire enregistrée, et la deuxième sur la pulsation et le rythme dans la musique populaire enregistrée. Lors de la première partie, elle décrira les caractéristiques générales et les fonctions de différentes sections de chansons, et présentera quelques exemples ambigus ayant des aspects de plus d’un type de section. Les sections formelles dans la musique populaire sont généralement plus clairement définies qu'en musique savante, grâce à des contrastes plus accentués créés par des changements dans de nombreux paramètres musicaux. Comme dans la musique savante, les sections formelles peuvent être classées comme étant serrées, desserrées, développementales, ouvertes, fermées, se terminant sur la dominante, sur un autre accord instable, ou sur la tonique.  En deuxième partie, Dr Biamonte discutera des modèles rythmiques et métriques communs dans la musique populaire, et de leurs interactions avec la texture et la forme. Dans les phrases et sections musicales, les couches rythmiques de la texture se combinent pour créer de la stabilité, de la tension et de l'ambiguïté, contribuant à l'expression de fonctions formelles. Entre les sections, des changements rythmiques et métriques démarquent les limites formelles et permettent d’articuler de grandes trajectoires qui croissent et décroissent en intensité. 

Biographie
Nicole Biamonte est professeure agrégée de théorie musicale à l’université McGill à Montréal. Elle a obtenu son doctorat en théorie musicale à l’université Yale aux États-Unis. Parmi ses publications, on retrouve des articles et des chapitres sur la musique populaire enregistrée, l’historicisme musical au 19e siècle, et la pédagogie de la théorie musicale.  Elle a dirigé un ouvrage collectif, Pop-Culture Pedagogy in the Music Classroom (Scarecrow Press, 2010), et co-dirige présentement une autre collection d’essais, The Oxford Handbook on Popular Music Analysis, en collaboration avec Lawrence Zbikowski et Joti Rockwell. Elle est rédactrice en chef du journal électronique en libre accès Music Theory Online.

Dans le cadre des Rencontres internationales du Centre de Recherches des Musiques populaires.