International Council for Traditional Music (ICTM)

21st meeting of the Study Group on Historical Sources of Traditional Music

Du mercredi 9 au dimanche 13 mars 2016
Musée de l’Homme - Paris

Le groupe de travail "Historical Sources of Traditional Music" de l'International Council for Traditional Music (ICTM) réunit tous les deux ans une cinquantaine de chercheurs du monde entier. Cette rencontre était cette fois organisée par l'équipe "Systématique et catégorisation culturelles" du MNHN. Elle s'est tenue à Paris au Musée de l'Homme.
Une soixantaine de participants venus de vingt pays se sont réunis pour réfléchir ensemble à deux thématiques :
1. l’évaluation et la valorisation d'enregistrements historiques ;  
2. l'étude de l'histoire à travers les sources orales et écrites sur la musique.

1. La première thématique a été abordée dans 12 communications individuelles et 3 sessions coordonnées et a concerné particulièrement :

  • l'histoire de la création d'archives publiques ou privées et les collaborations institutionnelles (Autriche, Hongrie, Serbie, Slovaquie, France, Cameroun, Maroc),
  • la valorisation de grandes bases de données sonores par les recherches interdisciplinaires entre ethnomusicologiques, acousticiens et informaticiens,
  • les incidences de paramètres techniques sur la collecte et la reproduction du son (Suède, Slovénie),
  • la présentation de publications audiovisuelles ou multimedia de documents d'archives sonores, audiovisuels ou écrits (Égypte, France),
  • les archives sonores, révélateurs de changements des pratiques musicales (RDC, Géorgie, Gabon),
  • l'évaluation et l'identification d'enregistrements historiques en collaboration avec les tenants des traditions documentées (Brésil, Serbie, Grèce, Géorgie).

2. La seconde thématique a été traitée dans 12 communications individuelles :

  • des documents de voyage du XVIIIe siècle comme source d'histoire culturelle et sociale (Turquie),
  • les thématiques et événements évoqués dans des chants épiques comme sources pour l'étude de l'histoire et des rapports sociaux (Suède, Turquie, Estonie, Brésil),
  • les chants comme focale de négociation identitaire en situation de conflits (Israël, Syrie),
  • des pratiques musicales, lieux de mémoire d'altérité en contexte contemporain (Inde, Oman),
  • l'apport de données issues de l'analyse musicale pour retracer des migrations de populations (Gabon, Russie).

Le programme scientifique a été complété par un programme culturel qui comprenait :
- la projection du film de Jérôme Blumberg "Simha" (présentation du parcours de l’ethnomusicologue français Simha Arom), France 2015, 78 min,
- la présentation, par Éric Gonthier, des lithophones du Musée de l'Homme,
- un bal-conférence avec le groupe auvergnat Quaus de Lanla,
- une visite commentée du dossier "Explorateurs de sons" au Balcon des Sciences du Musée de l’Homme, ainsi qu'une visite libre du Musée de la Musique.

Coordination 
Susanne Fürniss, Laboratoire Éco-anthropologie et ethnobiologie, CNRS-Musée de l'Homme, (Local organizer) ; Susanne Ziegler, Berlin, (Study Group Chair) ; Ingrid Åkesson, The Centre for Swedish Folk Music and Jazz Research, Stockholm (Suède), (Study Group Co-Chair) ; Florence Gétreau, IReMus, CNRS-Université Paris-Sorbonne, (Scientific Council) ; Philippe Bruguière, Musée de la Musique, Cité de la musique - Philharmonie de Paris, (Scientific Council) ; Émeline Lechaux, Muséum National d'Histoire Naturelle, Musée de l'Homme, (Scientific Council).

Le symposium a bénéficié d'un soutien financier du Collegium Musicæ de Sorbonne Universités, du Muséum national d'Histoire naturelle et de la Société Française d'Ethnomusicologie.

© Farrokh Vahabzadeh