Analyser les processus de création musicale

Tracking the Creative Process in Music

La troisième édition du colloque "Analyser les processus de création musicale" / "Tracking the Creative Process in Music" 2015 , tenue à l'Ircam, au Centre Georges Pompidou, en Sorbonne et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, a rassemblé une communauté de chercheurs et chercheuses francophones et anglophones venus de divers horizons disciplinaires (histoire, analyse musicale, psychologie, sciences cognitives, sociologie, ethnomusicologie, anthropologie, informatique), afin d'analyser les processus créateurs en musique.

L’objet de cette conférence internationale était de faire progresser la connaissance des procédés, techniques, savoirs et savoir-faire mis en œuvre par les musiciens dans leurs démarches de création, en prenant en compte le récent élargissement du champ des études génétiques : autrefois focalisées sur les archives manuscrites des compositeurs consacrés par la tradition, ces études abordent désormais des documentations plus variées (des annotations d’interprètes aux nouveaux supports d’inscription technologiques), font apparaître des figures inédites de la création (interprétation, improvisation, ingénierie du son, design sonore, etc.) et des objets de recherche qui débordent le texte pour interroger les dimensions sociales et cognitives des activités créatrices.

Plusieurs temps forts ont marqué le colloque : deux conférences, l'une donnée par Georgina Born, l'autre par Nicholas Cook ; deux ateliers, l'un sur la pratique de la direction d'orchestre au prisme du genre avec les cheffes d'orchestre Claire Gibault et Dominique My, l'autre donnant lieu à la reconstitution de Sonant 1960/… (1960) et de Dressur (1977) de Mauricio Kagel, en compagnie de musiciens ayant participé à sa création ; deux tables rondes, l'une autour de l'ouvrage Music Sketches (2015) de Friedemann Sallis, l'autre autour de l'ouvrage The Economics of Creativity (2014) de Pierre-Michel Menger. Outre les participant-e-s au colloque, ces divers événements ont été suivis par un public nombreux.

Ce colloque a été organisé par le CTEL (Université Nice Sophia Antipolis), l’Ircam, laboratoire STMS (Ircam/CNRS/UPMC), équipe Analyse des pratiques musicales, l’IReMus (CNRS/Paris-Sorbonne/BNF/Ministère de la Culture).
Avec le soutien de l'ANR (projet Geste musical : modèles et expériences), du CNRS, du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, de la DREST du ministère de la Culture et de la Communication, du LabEx CAP, du MAGE, de Sorbonne Universités (Collegium Musicæ et UFR d'Ingénierie de l’UPMC) et de l’Université de Calgary.